Friday, October 10, 2014

Le vieil instrument était très abîmé, poussiéreux,
et le commissaire-priseur se dit
qu’il ne méritait pas qu’on le mit aux enchères.
Pourtant, avec un sourire,
il présenta le violon à son auditoire.

« A combien peut-on estimer ceci ? lança-t-il.
Qui veut bien commencer ? »
«Un dollar, un dollar …
Deux dollars par ici, deux dollars …
Qui dit mieux ? trois dollars …
Trois dollars une fois, deux fois …
Allons-y pour trois dollars ! »

Mais voici que, du fond de la salle,
un vieil homme aux cheveux gris s’avance …
Il se saisit de l’archet et du violon.
Il en essuie la poussière et il retend les cordes.

Puis il se met à jouer une douce mélodie,
de ces mélodies qui vous bercent l’esprit
et dont vous ne pouvez vous défaire.

La musique fait place au silence.
Alors calmement, presque à voix basse
le commissaire reprend les enchères :

« Et maintenant, que dirons-nous ? …
Mille dollars. Qui dit mieux ?
Deux mille, deux mille dollars …
Par ici trois mille …
Trois mille une fois, trois mille deux fois.
Adjugé, vendu ! »

Les applaudissements crépitèrent,
mais certains ne purent retenir leur étonnement :
« Que s’est-il passé ?
Je ne comprends pas ce qui a
pu changer la valeur du violon ?
Alors quelqu’un s’écria : 
«C'est le toucher de la main du Maître!»

Beaucoup de gens traumatisés et meurtris
sont mis aux enchères à un prix dérisoire
devant une foule insensée
tel ce vieux violon.

Un plat de lentilles, un verre de vin,
un jeu de carte.
une fois, deux fois et presque adjugé.

Mais le Maître s’avance,
Et la foule irréfléchie ne peut comprendre
ni la valeur d’une âme ni le changement opéré
par le toucher de la main du Maître.

La grande poésie touche nos âmes d'une façon que rien d'autre le peut et c'est l'un de ces exemples. Dans ce poème, inspirant et captivant, «Le toucher de la main du Maître», parfois aussi appelé ‘le vieux violon’, Myra Brooks Welch affirme éloquemment que tous les humains ont de la valeur et sont dotés d'un grand potentiel, même ceux qui sont considérés par la société comme étant sans valeur.

Les yeux d'une fillette brillent parce qu'elle imagine un monde rempli de choses qui l'étonneraient et un avenir rayonnant; mais souvent les dures réalités de la vie la dépouillent de tout, y compris son imagination. Comme le vieux violon dans ce beau poème, de nombreuses fillettes sont traumatisées, meurtries et rejetées.

Dans notre travail au service des enfants défavorisés et vulnérables, nous remarquons que, malgré la forte volonté des filles d'apprendre, leur scolarité est souvent interrompue par plusieurs facteurs liés à la pauvreté ainsi que les croyances traditionnelles ou religieuses. Ce sont souvent les filles qui doivent mendier dans la rue ou travailler pour subvenir aux besoins de leurs parents et de leurs cadets ou encore rester à la maison pour s’occuper des enfants, les malades et les personnes âgées.

Les fillettes sont souvent privées de leurs droits fondamentaux et parfois de leurs besoins essentiels. Elles sont davantage exposées au risque d'exploitation et d’autres pratiques dangereuses telles que les mutilations génitales et l'excision qui affectent négativement leur survie, leur développement et leur capacité de réaliser pleinement leur potentiel.

L'avenir s'annonce aussi sombre pour les fillettes, victimes de mariage précoce, étant plus vulnérables aux décès maternels parce que leurs corps en général ne sont pas encore pleinement développés et ne peuvent supporter sans effets indésirables l’ensemble du processus de la grossesse et de l’accouchement.

La violence contre les filles est très répandue en période de bouleversement social et politique, de crise et de conflit. On peut citer l'exemple de l'enlèvement de plus de 250 filles de l'Ecole Secondaire Gouvernementale à Borno dans la région nord-est du Nigeria par des insurgés islamiques et l'utilisation ultérieure des filles en tant que soldats et kamikazes.

Etant donné que les filles sont particulièrement vulnérables,  elles ont besoin d’une protection supplémentaire. Les enfants de sexe féminin faisaient partie des 12 domaines critiques cités dans la Déclaration et le Programme d’action de Beijing de 1995 qui recommande l’élimination de toutes les formes de discrimination et de violence à l'égard des enfants de sexe féminin et la protection de leurs droits.

Le plaidoyer en faveur des filles profiterait non seulement aux filles mais aussi à la société dans son ensemble. Comme l'histoire du violon, tout le monde en bénéficiera; la personne touchée, la personne qui touche, et tous ceux qui écoutent la mélodie inoubliable. L’épanouissement des filles à travers l'éducation et l'acquisition de compétences est un élément essentiel pour améliorer la situation de leurs familles et de leurs communautés. Une mère éduquée est mieux armée pour briser le cercle vicieux de la pauvreté, de l'analphabétisme et de l'ignorance. 

Du fait que de nombreuses filles abandonnent l'école principalement en raison de la pauvreté, il est nécessaire d’investir davantage dans la gratuité scolaire et le soutien des familles pauvres. Force est de constater que la gratuité de l'éducation, même dans certains pays où ce système est bien établi, les frais comme l'achat d'un uniforme ou de fournitures scolaires sont mis à la charge des parents et ces frais ont des effets néfastes sur la scolarisation et la rétention. Il appartient à tout gouvernement d’offrir une éducation de base gratuite et de qualité pour qu’aucun enfant ne soit privé de la possibilité de recevoir une éducation sous prétexte que sa famille n’en a pas les moyens.

En utilisant plus de fonds gouvernementaux pour des programmes éducatifs et en utilisant l'aide internationale de manière efficace, les pays en développement peuvent supprimer les frais de scolarité et autres frais divers et tout mettre en œuvre pour réduire ou éliminer les coûts indirects que représentent les fournitures, les uniformes et les repas scolaires.

Les dirigeants municipaux, les chefs traditionnels, les personnalités religieuses, la police, les administrateurs publics et les autres adultes ont un rôle important à jouer dans la promotion et la facilitation de l'épanouissement des filles mais ils peuvent également constituer un problème si leur comportement envers les filles est inapproprié et a pour effet de perpétuer la discrimination, le harcèlement, l'exploitation sexuelle et la stigmatisation.

Faire de l'épanouissement une réalité pour chaque fille nécessite non seulement nos ressources et  des politiques mais aussi nos voix et notre engagement. Mais au-delà de tout cela, l'amour, le respect et le soutien envers les filles dans nos foyers, nos écoles et nos communautés ne doivent pas se traduire seulement par de vains mots mais par des gestes concrets.

Bunmi Awoyinfa
HOM  


House of Mercy Children's Home, Lagos (HOM) est une organisation caritative qui est activement impliquée dans diverses activités sociales en faveur des enfants des rues, des enfants chiffonniers, des enfants mendiants, des enfants issus de milieux défavorisés et des enfants en situation d’urgence. Nous nous efforçons de promouvoir l'égalité des chances des filles en matière d'éducation et d'acquisition de compétences. 

Bref aperçu historique

2006: Création d’HOM

2006: Programme en faveur des filles et garçons des rues ; distribution de repas gratuits, soutien psychologique …

2007: Premiers soins médicaux et distribution de repas gratuits pour les enfants chiffonniers. 

2007: Ecole d'alphabétisation ambulante, distribution de repas gratuits et distribution de vêtements pour les enfants mendiants.

2008: Programme d'alphabétisation et des sessions d'éducation non formelle pour 200 enfants mendiants dont 55% de filles au sein de leur bidonville. Les enfants étaient répartis en 3 classes, classe de maternelle, classe de primaire et classe pour les adolescents en décrochage scolaire.

2010: Parrainage scolaire pour les enfants défavorisés, en particulier les filles, qui ne pouvaient pas être scolarisés du fait de l’extrême pauvreté de leurs familles.

2011: Ouverture d’une maison d’accueil de type familial pour les garçons des rues.

2013 : Ouverture d’une maison d’accueil de type familial pour les filles à risque.

2015: Distribution de repas gratuits, de vêtements, de chaussures et de couches pour bébés aux enfants mendiants à Ibadan dans l'État d’Oyo ainsi qu’une aide à l'éducation.

2016: Distribution de moustiquaires imprégnées d'insecticides aux enfants vulnérables et démunis  ainsi qu’une formation à l'utilisation et l'entretien de moustiquaires.

2016: Lancement d’une bibliothèque pour enfants lors de la Journée Internationale de l’Alphabétisation.

2017: Programme d’aide aux enfants de l’école Radev à la léproserie d’Iberekodo à Abeokuta dans l’Etat d’Ogun.

2018: Lancement de notre campagne de lutte contre la pauvreté et l’injustice  “Afrique, réveille-toi!” Notre vidéo intitulée « Afrique, réveille-toi! » peut être visionnée dans notre vidéothèque et également sur YouTube.

2019: Lancement de notre campagne de lutte contre la pauvreté et l’injustice  “Afrique, réveille-toi!” en portugais.

2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 & 2019: Aide aux enfants en situation d’urgence dans la Corne de l’Afrique, au Sahel, dans les pays touchés par Ebola, en Centrafrique, en République Démocratique du Congo et dans la région Nord-est du Nigeria en 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019 respectivement.